MARTIN-PECHEUR
POULE D'EAU
RAT MUSQUE
CORMORAN
HERON
GREBE HUPPEE
FOULQUE MACROULE
VIDANGE D'ETANG
TAXE POISSON
PLANIFICATION
INSTALLATION
L'EAU
PLANTATION
Le gardon

Fiches téléchargeables

Le gardon [254 KB] .
Le rotengle [75 KB] .



 

Origine

Le gardon (Rutilus rutilus) est autochtone dans la majeure partie de l'Europe au nord des Pyrénées et des Alpes et dans l'Asie du nord. Il se rencontre très fréquemment dans les parties inférieures des rivières ainsi que dans les lacs et les étangs.


Description

Son corps est de forme variable suivant l'habitat, mais néanmoins plus allongé que celui du rotengle (ovoide, à dos arrondi) avec lequel on le confond parfois. Le corps est recouvert de grandes écailles à reflets bleutés sur le dos et argentés sur le flanc et le ventre. L'iris de l'oeil est rouge, la bouche horizontal (oeil jaune orangé et bouche oblique chez le rotengle). Comparaison du gardon avec le rotengle : le gardon a la nageoire dorsale à l'aplomb des nageoires pelviennes, les nageoires du rotengle sont plus rouge.


Biologie

Le gardon préfère les eaux légèrement courantes, il s'adapte donc particulièrement bien en étang. C'est une espèce omnivore, se nourrissant aussi bien d'algues fixées que d'invertébrés (larves, insectes, vers...).


Reproduction et croissance

Au moment de la reproduction, en avril-mai (température 16-17 °C), toutes les femelles pondent en même temps parmi la végétation des zones peu profondes, sauf les sujets plus jeunes qui eux, se reproduisent plus tard, en juin voire juillet. La croissance est relativement lente, 5 à 10 cm la 1ère année et 10 à 15 cm la 2ème et la maturité sexuelle n'est atteinte qu'en trois ans. L'hybridation du gardon est possible avec le rotengle, la brème et la brème bordelière.


Pisciculture

Les mises en charge habituelles sont de 30 à 35 kg de gardons 2/3 étés / hectare. Ces quantités peuvent être augmentées si l'étang doit recevoir des carnassiers comme le brochet ou le sandre.
Empoissonnement mono-espèce, pour récolter du 1 été nourrit (8-10 cm) et gros: 80 à 100 géniteurs / ha. Les géniteurs doivent-êtres soigneusement sélectionnés et sexés (âge: 3-4 ans).